Le fétichiste qui aime se travestir

Aujourd’hui nous abordons un nouvel aspect des jeux de domination et de soumission. Pas besoin de tomber dans les jeux S/M pour assouvir ses fantasmes et prendre du plaisir. La soumission ou la domination passe également par le fétichisme. Le fétichiste aime se travestir. Il aime rentrer dans la peau d’un personnage pour imposer ses volontés ou subir les humeurs de son maître. Mais le seul mot d’ordre est de prendre du plaisir.

Le travestissement de l’homme en femme chez les hétéros et de la femme en homme chez les lesbiennes conduit à une gamme de jeux de pouvoir assez piquants. La moustache est de rigueur chez les femmes entre elles. On la colle ou bien on la dessine au crayon noir sur la lèvre supérieure. On peut y ajouter une barbe. Ainsi Daddy domine Baby ; son godemichet sort du pantalon patte d’eph’ à bretelles comme une langue gourmande.

Le soumis travesti gay ou hétéro portera par exemple une minijupe écossaise avec un chemisier blanc, des bas résilles racoleurs et des talons aiguilles. Dans le style baby-doll, un corset et une culotte rose bonbon, une nuisette qui cache à peine le porte-jarretelles, voire le renflement d’une serviette hygiénique pour se donner l’illusion d’être une faible femme. Ceux qui sont brimés dans l’affaire sont les soumis travestis gay, en général peu appréciés des gays SM, amateurs de muscles et de comportements virils. Ils sont en revanche bien accueillis par les dominatrices.

Homme fétichiste déguisé en bébé attendant les ordres de sa dominatrice.

–> Dans la pratique

La partenaire conciliante d’un homme qui aime se travestir s’occupe de son maquillage et l’habille. Elle lui apprend à marcher avec grâce, sans plier le genou, avec des chaussures à talon. La vraie dominatrice prend plaisir à travestir un soumis qui n’aime pas ça. Elle envoie le travesti, la bouche fardée d’un rouge à lèvres agressif, acheter quelques religieuses à la pâtisserie.

 

L’homme est fétichiste

D’après la psychanalyse, seul l’homme est réellement fétichiste, c’est-à-dire amoureux d’un vêtement ou d’une matière qui lui rappelle sa première érection. Uniformes, vêtements de vinyle ou de latex, la femme qui revêt la tenue préférée d’un fétichiste joue son jeu, que son partenaire soit top ou bottom. Mesdames, si vous quittez les habits de lumière qui excitent votre partenaire, vous risquez de perdre tout attrait à ses yeux. S’il vous aime en vinyle et que vous préférez le cuir ou l’imprimé panthère, vous courez à la catastrophe. Votre gentil fétichiste pourrait bien présenter ses tenues à une autre que vous. Les fétichistes ne sont pas tous amateurs de jeux D/S. Le contact ou la vue de certaines matières suffisent à les exciter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *