10 peintures érotiques du musée du Louvre

Peinture érotique: Diane sortant du bainAprès un article sur 10 positions confortables pour pratiquer le sexe oral, je vous propose de parfaire votre culture artistique en découvrant 10 peintures érotiques qui sont exposées au Musée du Louvre. Peu outrancières, ces œuvres mettent la beauté du corps en avant. N’ayez pas peur, entrez dans la pièce érotique du Musée du Louvre.

10 peintures érotiques exposées au Musée du Louvre

La section « peinture française » du musée du Louvre est riche en imagerie érotique dont on peut s’empresser d’acheter les reproductions. Pour une fois l’Art et le cochon font bon ménage…

1- Diane sortant du bain, de François Boucher, 1742

Pendant des décennies ce fut la seule femme nue qu’avaient le droit d’entrevoir les garçons, dans les pages peintures du Petit Larousse. Elle montre sa jambe à son amie.

2- Vénus et les grâces surprises par un mortel, de Jacques Blanchard, 1631

Elles sont nues sous une tenture de velours rouge, dodues, charmantes.

3- Jeune homme assis au bord de la mer, d’Hyppolite Flandrin, 1836

Il s’agit d’une icône gay, mille fois reproduite dans des ouvrages consacrés à l’homosexualité.

4- La toilette d’Esther, de Théodore Chassériau, 1841

Elle est belle, mince, la poitrine menue et le torse élancé.

5- Portrait de Gabrielle d’Estrée et de sa soeur, de l’École de Fontainebleau, vers 1594

Un chef-d’œuvre de lubricité, deux sœurs au bain, nues, l’une caresse le mamelon de l’autre…

Peinture érotique: Vénus et les grâces surprises par un mortel

6- Psyché et l’Amour, de François Gérard, 1798

Lui est un peu efféminé, mais elle, qu’elle est belle, vivante, joliment coiffée.

7- Le bain turc, de Jean-Auguste Dominique Ingres, 1862

Base de la culture érotique, le plus grand nombre de femmes nues pouvant être glissé dans un seul tableau, de petit format qui plus est.

8- La mort de Sardanapale, d’Eugène Delacroix, 1827

Le roi meurt, mais pourquoi vient-on lui présenter des femmes nues en offrande?

9- Le Verrou, de Jean-Honoré Fragonard, 1777

Elle veut qu’il sorte de sa chambre, il l’en empêche en fermant ce fameux verrou, chef-d’œuvre de la peinture libertine suggestive.

10- Hercule et Omphale, de François Lemoyne, 1724

La belle Omphale vient de séduire le bel Hercule, il est tout en muscles, elle aussi, mais belle tout de même.

Les grands peintres ont tous apporté leur pierre à l’édifice de l’art érotique. Nombreuses mais peu mises en avant, ces peintures érotiques mettent la beauté du corps en avant. N’espérez pas voir un coït ou des scènes pornographiques. Les artistes ont toujours, lorsqu’ils peignent, cette pudeur qui rend leurs œuvres mystérieuses.

A votre disposition, Barney

Mon-blog-sextoy.fr, votre blog coquin sur le net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *