10 scènes porno d’anthologie à reproduire

10 scènes porno d'anthologieDans le précédent article vous avez (re)découvert les 10 zones érogènes des femmes à titiller pour que ces dernières prennent un maximum de plaisir durant les rapports sexuels. Dans cet article, il s’agit de tout autre chose puisque le romantisme est mis de côté au profit purement et simplement de la pornographie. Vous allez découvrir 10 scènes porno d’anthologie qui ont fait couler beaucoup d’encre. Ces films X font partie des classiques du cinéma érotique.

10 scènes porno d’anthologie

Découvrez 10 scènes porno que vous pourrez reproduire pour pimenter votre vie sexuelle.

1- La scène d’autofellation de Short Bus de John Cameron Mitchell (2005). Un jeune homme tente de se sucer en se livrant à mille contorsions lors de sa séance de yoga, avant de se contenter de se recouvrir de sperme. Dans le même film, on appréciera également la scène de sexe entre 3 gays qui se chantent l’hymne national américain dans l’anus ou sur le bout du gland… DVD à classer au rayon « film indépendant américain ».

2- Le tournage d’un film X – avec Ovidie – dans Le Pornographe de Bertrand Bonello (2001). Il faut avoir pour elle le regard perdu de Jean-Pierre Léaud qui joue le rôle du réalisateur et dont la seule présence permettra de glisser ce DVD entre l’intégrale de François Truffaut et La Maman et la Putain de Jean Eustache.

3- La fellation en kimono de L’empire des Sens (1976) est désormais rentrée au panthéon des scènes porno du cinéma érotique japonais. LE DVD du film de Nagisa Oshima passera inaperçu dans votre rayon cinéma japonais, glissé entre Ozu, Kurosawa…

4- La scène de la boîte échangiste dans Baise-moi… C’est un peu violent, mais le film de Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi (2000) pourra évidemment se retrouver dans votre rayon de films underground français. Les deux héroïnes, interprétées par des actrices de film X, passent leur temps à faire l’amour. On ne s’ennuie vraiment pas!

5- La scène porno de triolisme joyeux de Ken Park de Larry Clark (2003)… La très jeune actrice Tiffany Limos fait l’amour avec deux camarades de classe, suçant langoureusement l’un d’entre eux. On relève aussi une scène de masturbation masculine avec jet de sperme… Mais il s’agit évidemment avant tout d’un documentaire sur le malaise de la jeunesse américaine.

6- La fellation pratiquée par Marushka Detmers sur son camarade Federico Pitzalis dans Le Diable au corps (Il diavolo in corpo, Marco Bellochio, 1985) est indéniablement un geste politique puisque l’action du film est transposée dans le milieu de l’extrême gauche italienne des années 1970. Et hop ! Rayon films engagés!

7- La fellation de Batalla en el cielo – Bataille dans le ciel – de Carlos Reygadas (2005) vous rafraîchira les idées sur un point particulier: les mecs un peu gros et moches ont aussi une sexualité! Dans le même film, vous verrez à plusieurs reprises la jeune Anapola Mushkadiz faire l’amour avec un homme de vingt ans son aîné… Un film mexicain, très remarqué au festival de Cannes en 2005.

8- La fellation « jouée » par Chloé Sevigny dans The Brown Bunny (2003) de Vincent Gallo appartient elle aussi au genre « cinéma indépendant » américain.

9- La scène de lit de Romance X (Catherine Breillat, 1999) permet de glisser un film avec Rocco Siffredi en toute légitimité dans une DVDthèque et prête même débat puisqu’il existe une controverse autour du réalisme de la scène de pénétration entre Rocco et la comédienne Caroline Ducey. Étayent également l’œuvre quelques fellations et plans diversement érotiques.

10- La scène de l’orgie dans Caligula de Tinto Brass (1979) achèvera de vous faire passer pour un cinéphile esthète et décadent.

l'empire des sens, un film japonais contestant les pratiques peu triviales des maîtres japonais

 

Ces films sont d’un autre temps, je l’avoue. Mais il faut savoir qu’à l’époque ou ils sont sortis, la pornographie était un sujet tabou. On ne parlait pas de ce sujet sous peine d’être taxé d’obsédé sexuel ou de « pute ». Le but de ces films étaient de contester les mœurs et les clichés de certains groupes d’individus ou plus simplement d’une société. Ces 10 scènes porno marqueront à jamais l’histoire du cinéma érotique puisque dorénavant la pornographie est uniquement axée sur la « baise » et… la « baise ». Il n’y a plus de place aux scénarios et la création d’une atmosphère érotique pour faire naître de l’imagination du spectateur toutes sortes de pulsions coquines. Le cinéma pornographique est avant tout un art. Un art contestataire comme l’art contemporain. Il doit absolument retrouver ses lettres de noblesses et redevenir plus qualitatif. Vous en pensez quoi?

A votre disposition, Barney

Mon-blog-sextoy.fr, votre blog coquin sur le net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *